Serena Williams veut faire un “câlin” à Naomi Osaka après son retrait de Roland-Garros

| |



Serena Williams a révélé qu’elle “savait ce que c’était” de faire face à la pression des médias, à la suite du retrait de Naomi Osaka de Roland-Garros dans le but de protéger sa santé mentale.

Serena Williams a montré son soutien à Naomi Osaka après que la quadruple championne du Grand Chelem, âgée de 23 ans, a annoncé le 31 mai qu’elle se retirait de Roland-Garros, invoquant sa santé mentale. “La seule chose que je ressens, c’est que je ressens pour Naomi”, a déclaré l’actuelle n ° 8 mondiale du tennis, 39 ans, à la presse après sa victoire au premier tour à Roland Garros, par CNN. « J’ai l’impression que j’aimerais pouvoir lui faire un câlin parce que je sais ce que c’est. Comme je l’ai dit, j’ai occupé ces postes.

Naomi Osaka dispute le premier tour des Internationaux de France, Roland Garros, le 30 mai 2021 [MEGA].

Avant de jouer à Roland Garros, Naomi a annoncé qu’elle ne participerait pas aux conférences de presse après les matchs, citant sa santé mentale comme raison de sa décision. Le monde n ° 2 a été condamné à une amende de 15 000 $ pour avoir choisi de ne pas faire de presse et a également été menacé de ne pas être autorisé à participer à d’autres tournois du Grand Chelem à l’avenir, par ESPN. Après avoir annoncé son retrait du tournoi, Naomi s’est rendue sur Instagram pour publier sa déclaration.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par 大坂なおみ (@naomiosaka)

“Je pense que maintenant la meilleure chose pour le tournoi, les autres joueurs et mon bien-être, c’est que je me retire pour que tout le monde puisse se concentrer à nouveau sur le tennis qui se passe à Paris”, a-t-elle écrit dans le communiqué du 31 mai. La star du tennis a également partagé qu’elle n’avait jamais eu l’intention de “être une distraction”, et a déclaré que son message initial “aurait pu être plus clair”. Plus important encore, je ne banaliserais jamais la santé mentale ni n’utiliserais le terme à la légère. »

Naomi Osaka et Serena Williams lors du match de championnat féminin de l’US Open 2018. Naomi a battu Serena dans une victoire en deux sets, remportant son premier titre du Grand Chelem [Shutterstock].

Naomi a courageusement révélé dans sa déclaration que depuis sa première victoire en Grand Chelem à l’US Open 2018, elle a “souffré de longues périodes de dépression” et a eu “vraiment du mal à faire face” à sa santé mentale. L’athlète a poursuivi en disant qu’elle ne se considérait pas comme «une oratrice naturelle», révélant qu’elle était souvent aux prises avec «d’énormes vagues d’anxiété» avant de s’adresser à la presse. « Alors ici à Paris, je me sentais déjà vulnérable et anxieux alors j’ai pensé qu’il valait mieux prendre soin de soi et éviter les conférences de presse. Je l’ai annoncé à titre préventif parce que j’ai l’impression que les règles sont assez obsolètes en partie et je voulais le souligner », a-t-elle poursuivi.

La championne en titre de l’Open d’Australie a expliqué qu’elle “a écrit en privé pour le tournoi en s’excusant et en disant que je serais plus qu’heureux de parler avec eux après le tournoi car les Chelems sont aussi intenses”. Quant à son plan pour l’avenir, Naomi « prendra du temps loin du court » et s’offrira l’espace dont elle a besoin.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez des problèmes de santé mentale, envisagez de contacter leAlliance nationale sur la maladie mentale et le Coalition pour la santé mentale. Pour ceux qui recherchent des ressources supplémentaires, Teen Line peut être contacté ici.

Précédent

Michelle Pfeiffer, 63 ans, frappe le tapis roulant pour se préparer pour le nouveau film Ant-Man : “Je serai prête”

Jamie Dimon Bio, Famille, Carrière, Femme, Valeur nette, Mesures

Suivant

Laisser un commentaire

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies