Aaron Rodgers s’excuse pour les commentaires sur le vaccin COVID : « J’assume l’entière responsabilité »

| |



Après avoir fait exploser la « foule réveillée » et déploré « l’annulation de la culture » la semaine dernière, Aaron Rodgers s’est excusé pour les commentaires « trompeurs » qu’il a faits au sujet du vaccin COVID-19.

Aaron Rodgers s’est excusé pour les commentaires qu’il a faits sur le vaccin COVID-19. Le quart-arrière des Green Bay Packers, 37 ans, a fait la une des journaux lorsqu’il a affirmé qu’il avait été victime de la « foule réveillée » après avoir révélé son statut de non vacciné la semaine dernière. L’athlète s’est depuis excusé, reconnaissant les responsabilités qui accompagnent le fait d’être un « modèle » alors qu’il Le spectacle de Pat McAfee le mardi 9 novembre.

« Je me rends compte que je suis un modèle pour beaucoup de gens, et je veux juste commencer par le reconnaître », a-t-il déclaré. « J’ai fait des commentaires que les gens auraient pu trouver trompeurs. À tous ceux qui se sont sentis induits en erreur par ces commentaires, j’assume l’entière responsabilité de ces commentaires. » Il a ajouté : « J’ai pris une décision qui était dans mon meilleur intérêt en consultant mes médecins, et je comprends que tout le monde ne le comprendra pas nécessairement ; mais je respecte les opinions de tout le monde.

Aaron a courtisé la controverse lors de sa comparution au Pat McAfeedu vendredi 5 novembre et a déclaré qu’il n’était pas vacciné, s’exclamant qu’il était « un athlète, pas un militant ». Il a également critiqué les médias et les protocoles vaccinaux de la NFL. « Je me rends compte que je suis dans la ligne de mire de la foule réveillée en ce moment, donc avant que mon dernier clou ne soit mis dans mon cercueil de culture d’annulation, je pense que j’aimerais mettre les pendules à l’heure sur tant de mensonges flagrants qui sont sortis là à propos de moi en ce moment », a-t-il déclaré la semaine dernière.

aaron rodgers
Le quart-arrière des Green Bay Packers Aaron Rodgers lors de la première moitié d’un match de la NFL contre les Cardinals de l’Arizona en Arizona en octobre 2021 (Rick Scuteri/AP/Shutterstock)

« Je crois fermement à l’autonomie corporelle et à la capacité de faire des choix pour votre corps, de ne pas avoir à acquiescer à une culture éveillée où un groupe d’individus fous qui disent que vous devez faire quelque chose », a poursuivi Aaron. « La santé n’est pas une taille unique. » L’athlète, qui a précédemment déclaré avoir consulté Joe Rogan pour les alternatives vaccinales, a été testé positif pour COVID la semaine dernière et a raté le match du 7 novembre entre les Packers et les Chiefs de Kansas City.

Il doit être mis en quarantaine pendant 10 jours et avoir un test négatif pour retourner sur le terrain. La polémique vient après Aaron a déclaré aux journalistes fin août qu’il avait été « immunisé » contre le virus. Dans son premier entretien vendredi dernier, il a déclaré avoir consulté Joe et commencé à utiliser des remèdes douteux pour lutter contre le virus, notamment en prenant de l’ivermectine, un antiparasitaire généralement administré aux animaux. Les Le CDC a émis un avis de santé en août qui a déclaré que l’ivermectine ne traite ni ne prévient le COVID.

Précédent

Bella Hadid partage des selfies pleins de larmes alors qu’elle parle de ses problèmes de santé mentale : « Vous n’êtes pas seul »

Chris Sutton: 5 choses à savoir sur le concurrent de «The Bachelorette» qui se querelle avec Nayte Olukoya

Suivant

Laisser un commentaire

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies