Journal

Scones salés au persil, ciboulette et Beaufort©


Après mes scones salés à l’épeautre, miel, Beaufort© et thym, je vous propose aujourd’hui d’autres petits pains au Beaufort© cette fois-ci composés d’herbes aromatiques. Le persil et la ciboulette leur confèrent une petite saveur qui se marie à merveille avec la farine de sarrasin et le fromage. Encore une réussite ces scones salés.

Pour 12 scones, il vous faut :

- 50 g de farine de riz
- 150 g de farine de blé
- 60 g de farine de sarrasin
- 120 g de flocons d’avoine
- 1 cuillère à soupe de levure chimique
- 1 cuillère à café rase de bicarbonate de soude
- 1/2 cuillère à café de fleur de sel
- du poivre
- 2 grosses poignées de persil frisé
- 2 grosses poignées de ciboulette fraîche
- 160 g de fromage blanc 0%
- 1 cuillère à soupe de fécule de maïs + 2 cuillères à soupe d’eau
- 60 g d’huile d’olive
- 65 g de Beaufort©

Retirez la croûte du fromage et coupez-le en petits cubes. Réservez.

Lavez et ciselez le persil frisé et la ciboulette. Mettez de côté.

Dans un saladier, mélangez les farines, les flocons d’avoine, la levure, le bicarbonate, la fleur de sel, du poivre, les herbes aromatiques et les cubes de Beaufort. Réservez.

Dans un bol, mélangez la fécule de maïs avec l’eau puis ajoutez le fromage blanc et l’huile d’olive. Mélangez et versez sur le mélange de farines.

Mélangez grossièrement à l’aide d’une cuillère en bois puis pétrissez à la main jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte (si besoin, ajoutez un peu de farine de blé).

Préchauffez le four à 200°C.

Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte avec les mains sur une épaisseur de 2-3 cm et découpez des disques de pâte à l’aide d’un emporte-pièce (diamètre 5-6 cm). Déposez les disques de pâte sur une ou plusieurs plaque(s) de four recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour 15 à 20 minutes de cuisson, jusqu’à ce que les scones soient dorés.

Laissez refroidir sur une grille.

Rédigé le 30 octobre 2014
Catégories : pains, brioches, viennoiseries

Ajouter un commentaire

Pain sucré au potiron épicé et crème au chocolat, streusel aux flocons d’avoine et noix de pécan (sans oeuf, sans beurre, sans huile)


La saison oblige, les recettes de pain sucré à base de purée de potiron sont nombreuses sur le web. Certains pains sont simplement parfumés à la cannelle ou au mélange quatre épices, d’autres sont composés de fruits secs (amandes, noix, noisettes…) tandis que d’autres sont nappés de chocolat, de sirop d’érable ou de caramel… A la recherche d’une recette, je suis tombée follement amoureuse du pain sucré au potiron de Half baked harvest, un hybride entre gâteau et cake, composé d’une crème au chocolat noir et d’un streusel aux flocons d’avoine et noix de pécan. Parfumé à la vanille et au mélange quatre épices qui plus est, il est moelleux, crémeux en son coeur et croustillant à l’extérieur. Ma version ? Sans beurre, sans huile ni oeuf, bien entendu, mais tout aussi régréssivement gourmande !

Pour 1 pain (et 8 gourmands), il vous faut :

Pour la crème au chocolat :
- 140 g de chocolat noir à pâtisser
- 2 cuillères à soupe de compote de pommes sans sucre ajouté
- 1/4 d’une cuillère à café de sel fin
- 1 cuillère à soupe de fécule de maïs + 2 cuillères à soupe d’eau
- 1 cuillère à soupe de stévia (ou 2 cuillères à soupe de sucre blanc non raffiné)
Pour la base du gâteau au potiron :
- 1 cup de purée de potiron
- 1/2 cup de fromage blanc 0% (ou de yaourt au soja pour une version 100% vegan)
- 2 cuillères à soupe de fécule de maïs + 4 cuillères à soupe d’eau
- 1 cuillère à soupe de sirop d’agave
- 2 cuillères à café de vanille liquide
- 1/4 cup de café noir fort
- 1 + 1/2 cups de farine de blé T55
- 1/4 + 1/8 cups de sucre roux & stévia Pure Via© (ou 3/4 cup de sucre roux non raffiné)
- 1/2 cuillère à café de sel fin
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
- 1 cuillère à café de mélange quatre épices
Pour le streusel :
- 1 cuillère à soupe de compote de pommes sans sucre ajouté
- 1/3 cup de farine de blé T55
- 1 cup de noix de pécan plus ou moins concassées
1/2 cup de flocons d’avoine
- 1/4 + 1/8 cups de sucre roux & stévia Pure Via© (ou 3/4 cup de sucre roux non raffiné)

Préparez la crème au chocolat :

Faites fondre au bain marie le chocolat avec la compote de pommes, jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse et brillant. Réservez.

Dans un bol, mélangez la fécule de maïs avec l’eau puis ajoutez le sucre, le sel et la préparation au chocolat. Mélangez bien et réservez au réfrigérateur.

Préparez la base du gâteau au potiron :

Dans un saladier, mélangez la farine avec le sucre roux, le sel, le bicarbonate de soude et le mélange quatre épices.

Dans un grand bol, mélangez la fécule avec l’eau puis ajoutez la purée de potiron, le fromage blanc, le sirop d’agave, le café noir et la vanille.

Versez le mélange liquide dans le saladier, mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une pâte sans grumeaux semblable à une pâte à cake. Réservez de côté.

Préparez le streusel aux flocons d’avoine et noix de pécan :

Dans un grand bol, mélangez la farine avec le sucre, les flocons d’avoine et les noix de pécan concassées. Ajoutez la compote et mélangez du bout des doigts, jusqu’à obtention d’un crumble. Réservez.

Préchauffez le four à 180°C.

Beurrez ou huilez légèrement un moule à cake.

Versez dans le moule la préparation de base du gâteau. Sortez la crème au chocolat du réfrigérateur et versez-la au dessus, au centre dans le sens de la longueur (ce n’est pas grave si ce n’est pas parfait !). Recouvrez le tout avec le streusel.

Enfournez pour 50 à 60 minutes de cuisson. Le streusel doit être légèrement doré, le centre encore un peu fondant.

Laissez refroidir sur une grille avant de démouler.

Rédigé le 29 octobre 2014
Catégories : cacao et chocolat, pains, brioches, viennoiseries, sans beurre, sans huile, sans oeuf
Ajouter un commentaire

Salade de chou blanc, carotte et dinde à la sauce aux cacahuètes


Je raffole du duo chou blanc/carotte que je déguste principalement en salade, assaisonné d’huile de sésame, de vinaigre de cidre, de sauce soja et de purée de sésame, appréciant les saveurs un brin asiatiques. Et puis, raffolant également du beurre de cacahuètes, j’ai décidé de préparer cette belle salade, pour changer un peu, même si elle est composée également de mes ingrédients préférés. Avec ses morceaux de dinde et ses cacahuètes entières et concassées, elle est croquante à souhait et ô combien parfumée. Un vrai régal à déguster à bons coups de fourchette !

Pour 2 gourmands, il vous faut :

- 500 g de chou blanc râpé
- 2 carottes râpées
- 2 escalopes de dinde
- de la sauce soja pour la marinade
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
- 2 belles poignées de cacahuètes non salées
Pour la sauce aux cacahuètes :
- 1 cuillère à soupe de beurre de cacahuètes
- 2 cuillères à soupe d’huile de sésame
- 1 cuillère à soupe de sauce soja
- 1/2 cuillère à café de sauce Sriracha©
- 6 cuillères à soupe d’eau

Découpez les escalopes de dinde en petits morceaux et faites-les mariner dans de la sauce soja au réfrigérateur pendant 30 minutes minimum.

En même temps, faites tremper le chou blanc et les carottes dans un récipient rempli d’eau froide, afin qu’ils ramolissent.

Dans une poêle sur feu moyen, faites cuire les morceaux de volaille à vif avec la marinade. Retirez du feu et laissez refroidir.

Pendant ce temps, égouttez bien les légumes et mélangez-les dans un saladier avec les cacahuètes plus ou moins concassées et le vinaigre de cidre. Réservez.

Dans un bol, mélangez le beurre de cacahuètes avec l’huile de sésame, la sauce soja, la sauce Sriracha et l’eau.

Quand les morceaux de dinde ont refroidi, mélangez-les aux légumes.

Incorporez la sauce dans le saladier et mélangez bien le tout.

Dégustez immédiatemment ou entreposez au réfrigérateur jusqu’au service. Servez parsemé de concahuètes entières.

Rédigé le 28 octobre 2014
Catégories : plats principaux

Ajouter un commentaire

Salade de chou rouge au persil et ciboulette, sauce au fromage blanc, tahin et citron


Les recettes avec du chou rouge sont nombreuses sur mon site. A vrai dire, je le préfère au chou blanc, trouvant sa saveur bien plus goûteuse et particulièrement délicate quand il est cuisiné avec des ingrédients/condiments sucrés. Durant l’automne, je l’accommode avec des pommes, des noix, du miel ou du sirop d’érable… Mais cette fois-ci, j’avais envie d’une recette moins douillette, plus fraîche et plus légère. C’est pourquoi j’ai préparé cette salade de chou rouge aux herbes agrémentée d’une sauce au fromage blanc, purée de sésame et citron. Croquante, piquante et parfumée à souhait, elle emoustille savoureusement les papilles.

Pour 2 gourmands, il vous faut :

- 500 g de chou rouge émincé
- 2 oignons nouveaux (tiges et bulbes)
- 2 gousses d’ail
- 2 cuillères à soupe de jus de citron
- 2 cuillères à soupe de purée de sésame (tahin)
- 4 cuillères à soupe de fromage blanc (maigre ou non)
- 2 cuillères à soupe d’eau
- 2 cuillères à soupe de persil frisé haché
- 2 cuillères à soupe de ciboulette hachée
- sel, poivre

Dans un saladier, mélangez la purée de sésame avec le fromage blanc, le jus de citron et l’eau. Salez et poivrez.

Nettoyez et émincez finement les oignons nouveaux (bulbes et tiges) et les gousses d’ail. Ajoutez-les dans le saladier, mélangez bien.

Nettoyez le chou rouge émincé, incorporez-le dans le saladier. Mélangez à nouveau correctement afin qu’il soit bien enrobé de sauce.

Entreposez au réfrigérateur jusqu’au service.

Rédigé le 26 octobre 2014
Catégories : légumes et accompagnement

Ajouter un commentaire

Brioche sans beurre ni huile à la fleur d’oranger


Depuis un certain, je désirais préparer une bonne brioche légère parfumée à la fleur d’oranger, adorant le goût de cet arôme si particulier. Et puis, quand j’ai aperçu la brioche vendéenne de Rose noisettes, j’ai tout de suite filé en cuisine afin de la préparer. Je me suis inspirée de sa recette mise à part que j’ai remplacé le beurre par du fromage blanc. Cette brioche, non pas vendéenne, est tout de même savoureuse !

Pour 1 brioche (et 6 gourmands), il vous faut :

- 250 g de farine de blé T55
- 25 g de stévia en poudre (ou 50 g de sucre non raffiné)
- 1/2 cuillère à café de vanille liquide
- 1 cuillère à café de sel fin
- 1 oeuf
- 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
- 75 ml de lait de soja (ou autre lait) + un peu plus pour badigeonner
- 1 cuillère à café de levure de boulanger déshydratée
- 40 g de fromage blanc (maigre ou non)

Mélangez dans un saladier la farine, la levure, la stévia et le sel et creusez un puits au centre.

Mélangez dans un bol le fromage blanc, le lait, la vanille, la fleur d’oranger et l’oeuf. Versez au centre dans le saladier.

Pétrissez de l’extérieur vers l’intérieur pendant plusieurs minutes, jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte souple et lisse (si besoin, rajoutez un peu de farine). Couvrez d’un torchon propre le saladier et laissez lever pendant 1h30 à température ambiante.

A la fin de la levée, dégazez la pâte et formez un boudin sur un plan de travail fariné. Déposez-le dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé. Couvrez à nouveau le moule d’un torchon propre et laissez lever pendant 1 heure.

Vingt minutes avant la fin de la pousse, préchauffez le four à 180°C avec un récipient d’eau.

Badigeonnez la brioche d’un peu de lait à l’aide d’un pinceau. Enfournez pendant 30 à 35 minutes. Le dessus de la brioche doit être légèrement dorée.

Laissez refroidir le moule sur une grille avant de démouler la brioche.

Rédigé le 25 octobre 2014
Catégories : pains, brioches, viennoiseries

Ajouter un commentaire

Scones vegan au potiron, noix de pécan et sirop d’érable


Après mes scones salés à l’épeautre, miel, Beaufort© et thym, je vous propose aujourd’hui une recette de scones sucrés de saison à base de purée de potiron, noix de pécan et sirop d’érable, piochée sur le site Healthy seasonal recipes. A dire vrai, j’aime beaucoup ces petits pains, me régalant avec mes scones aux noisettes entières, que je réalise bien souvent. J’adore leur texture à la fois croustillante et moelleuse et leur petit goût sucré… Et ces scones au potiron, vegan qui plus est, sont parfaits !

Pour 12 scones, il vous faut :

- 198 g de farine de blé
- 72 g de flocons d’avoine
- 30 g de sucre roux & stévia Pure Via© (ou 60 g de cassonade)
- 15 g de levure chimique
- 1/2 cuillère à café de mélange 4 épices
- 1/2 cuillère à café de sel fin
- 50 g de noix de pécan concassées grossièrement
- 123 g de purée de potiron
- 2 cuillères à soupe de fécule de maïs + 4 cuillères à soupe d’eau
- 60 ml de lait de soja
- 60 ml de sirop d’érable

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un grand saladier, mélangez la farine, les flocons d’avoine, le sucre, la levure, le mélange 4 épices, le sel et les noix de pécan concassées.

Dans un bol, mélangez la fécule de maïs avec l’eau puis ajoutez la purée de potiron, le lait et le sirop d’érable.

Versez la préparation liquide dans le mélange farine/flocons d’avoine et mélangez à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à obtention d’une pâte collante.

Chemisez une plaque de four de papier sulfurisé. Versez-y la pâte, farinez un peu sa surface et étalez-la sur une épaisseur de 2-3 cm en forme de disque.

A l’aide d’un couteau cranté un peu humidifié, coupez le disque en 12 triangles.

Enfournez pendant 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que les scones soient dorés.

Laissez les scones refroidir avant de les décoller de la plaque.

Rédigé le 22 octobre 2014
Catégories : pains, brioches, viennoiseries

Ajouter un commentaire

Purée de carottes et potiron à l’ail et persil frais


Après ma purée de céleri à la vanille que j’ai réalisé il y a quelques semaines pour accompagner mon sauté de dinde au thym, j’ai préparé cette autre purée à base de carottes et de potiron pour servir cette fois-ci avec du boudin blanc. Histoire de relever sa douce saveur automnale (ah le goût du potiron est toujours exquis…), j’y ai ajouté de l’ail émincé et du persil ciselé. Une petite touche qui la rend bien plus délicate et parfumée.

Pour 2 gourmands, il vous faut :

- 300 g de potiron
- 6 carottes
- 2 gousses d’ail
- du persil frisé frais
- un peu de jus de cuisson des légumes
- sel, poivre

Pelez et épluchez le potiron et les carottes. Coupez la chair du potiron en cubes et les carottes en rondelles.

Faites cuire les légumes dans une casserole remplie d’eau bouillante, jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Egouttez les cubes de potiron et les rondelles de carottes (en conservant un peu de jus de cuisson) et disposez-les dans un saladier. Mixez-les à l’aide d’un mixeur plongueur, en ajoutant selon la texture de purée souhaitée un peu de jus de cuisson conservé.

Pelez les gousses d’ail. Lavez le persil frais.

Au moment de servir, versez la purée de carottes et potiron dans une casserole anti-adhésive sur feu moyen. Ajoutez l’ail coupé en petits morceaux et le persil ciselé. Mélangez bien et laissez réchauffer.

Dégustez sans attendre.

Rédigé le 21 octobre 2014
Catégories : légumes et accompagnement

Ajouter un commentaire

Riz au lait à la vanille


Une de mes desserts préférés que réalise souvent ma chère maman ? Son riz au lait à la vanille, tellement onctueux et gourmand, que j’y plonge avec délicatesse (et gourmandise) ma petite cuillère. Son secret ? Ne pas rincer le riz avant cuisson, mettre tous les ingrédients dans la casserole dès le départ et ajouter au lait une briquette de crème liquide. Quand le riz au lait refroidi (à température ambiante), il continue de gonfler et de s’imbiber du mélange lait/crème. Le résultat ? Il fond comme jamais en bouche ! Un vrai régal…

Pour 8 gourmands, il vous faut :

- 150 g de riz rond (spécial dessert)
- 1 litre de lait écrémé (ou lait demi écrémé, entier, laits végétaux…)
- 100 g de sucre blanc
- 20 cl de crème liquide légère (ou non)
- 1 gousse de vanille

Fendez la gousse de vanille en deux et retirez les graines.

Faites bouillir dans une casserole tous les ingrédients, graines et gousses de vanille incluses.

Quand le lait bout, baissez rapidement la température du feu et laissez cuire le riz pendant 35 à 40 minutes, en mélangeant de temps en temps pour éviter qu’il accroche.

Lorque le riz affleure le lait, retirez la casserole du feu et versez le riz au lait dans un plat creux de service ou des ramequins.

Laissez refroidir à température ambiante jusqu’à la dégustation. Le riz va finir de s’imbiber de lait en refroidissant.

Rédigé le 20 octobre 2014
Catégories : desserts

Ajouter un commentaire

Tagliatelles de konjac à la dinde, sauce aux cacahuètes


Ça faisait un bon bout de temps que traînait dans mon placard un paquet de shirataki de konjac. Vous savez ces vermicelles asiatiques à zéro calories réalisées à partir de pâte de konjac, une plante de la famille des aracées, appelée “konnyaku”. J’ai décidé de cuisiner ces nouilles minceur avec des morceaux de dinde, des rondelles de carottes, des oignons blancs et une sauce aux cacahuètes parfumée à la sauce soja, à l’huile de sésame et au bouillon de volaille. Un vrai délice à déguster sans culpabiliser ! (Bien entendu, les shiratakis peuvent être remplacés par des nouilles chinoises, des spaghettis et autres pâtes…)

Pour 2 gourmands, il vous faut :

- 200 g de tagliatelles de konjac
- 2 escalopes de dinde
- 1 grosse carotte
- 1 gousse d’ail
- 1 cuillère à soupe de beurre de cacahuètes
- 100 ml de bouillon de volaille
- 1,5 cuillères à soupe de vinaigre de riz
- 1,5 cuillères à soupe de sauce soja
- 1 cuillère à café d’huile de sésame + un filet pour la cuisson
- 1/2 cuillère à café de sucre blanc
- 1,5 tiges d’oignons nouveaux (et 1 bulbe)
- 1 poignée de cacahuètes concassées non salées
- poivre

Coupez en gros morceaux les escalopes de dinde. Emincez finement l’ail. Coupez en petits bâtonnets la carotte.

Dans une poêle avec un filet d’huile de sésame, faites revenir l’ail, les carottes et la viande à feu moyen.

Dans un bol, mélangez ensemble le beurre de cacahuètes, le bouillon de volaille, le vinaigre de riz, la sauce soja, l’huile de sésame et le sucre. Une fois que la viande est bien cuite, versez la préparation sur la viande et mélangez délicatement. Laissez mijoter environ 5 minutes puis ajoutez les oignons nouveaux, tiges et bulbe découpées finement.

Pendant ce temps, rincez les tagliatelles de konjac à l’eau claire et faites-les tremper 1 minute dans une casserole d’eau bouillante. Egouttez-les et mélangez-les à la préparation. Laissez mijoter quelques minutes à peine.

Servez immédiatement avec les cacahuètes concassées sur le dessus.

Rédigé le 19 octobre 2014
Catégories : plats principaux

Ajouter un commentaire

Pavé de truite rôti aux émincés de fenouil et carotte, sauce au citron vert, graines de pavot


Quand m’est venue l’idée de cuisiner mes pavés de truite frais, j’ai décidé de les accompagner de légumes de saison rôtis, parce que j’adore ça. Voilà pourquoi je vous partage cette recette, de truite rôtie accompagnée de fenouil et carottes, parfumée à l’huile d’olive, aux oignons blancs et au citron. Et puis, pour apporter plus d’onctuosité aux légumes croquants, j’ai réalisé une petite sauce légère au citron vert… Sans oublier d’y ajouter également du croquant avec les graines de pavot. Le résultat ? Un pêle-mêle de textures et de saveurs savoureusement gourmandes !

Pour 2 gourmands, il vous faut :

- 2 pavés de truite frais
- 1 grosse bulbe de fenouil
- 2 carottes
- 1 oignon blanc (bulbe et tige)
- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive + un filet pour la cuisson
- 2 cuillères à soupe de jus de citron
- des graines de pavot
- sel, poivre
Pour la sauce au citron :
- 10 cl de crème liquide légère
- le jus d’1/2 citron vert
- sel, poivre

Préchauffez le four à 150°C.

Lavez, épluchez et émincez finement le fenouil et les carottes à l’aide d’une mandoline. Lavez, nettoyez et émincez l’oignon blanc (tige et bulbe) en rondelles.

Dans une poêle sur feu moyen, faites chauffer l’huile d’olive puis ajoutez les légumes. Salez, poivrez, arrosez avec le jus de citron et faites revenir pendant 10 minutes. Réservez dans une assiette.

Dans la même poêle (sans rajouter de l’huile d’olive), faites saisir les pavés de truite 1 minute environ sur chaque face.

Sur une plaque allant au four, déposez 2 jolis tas du mélange de légumes. Posez par-dessus les pavés de truite. Parsemez de graines de pavot, arrosez d’un trait d’huile d’olive et enfournez pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, préparez la sauce : faites chauffer dans une casserole sur feu moyen la crème liquide avec le jus de citron, du sel et du poivre. Mélangez bien et dès frémissement, retirez du feu et réservez.

Quand les pavés de truite sont cuits, sortez le plat du four, glissez une spatule fine et large sous chaque tas de fenouil et carottes, soulevez l’ensemble et posez directement dans chaque assiette. Nappez de sauce au citron. Dégustez sans attendre.

Rédigé le 17 octobre 2014
Catégories : plats principaux

Ajouter un commentaire

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier sans une autorisation écrite de l'auteur.